English version

Liens externes

www.utp.fr


Les exploitants de Transport Public

Les exploitants et opérateurs de transport public, qu’ils soient publics, privés ou mixtes, se sont toujours impliqués dans les STI, notamment sur les thématiques de l’information multimodale, la billettique, l’exploitation (SAEIV, systèmes d’aide à l’exploitation et à l’information voyageur) et la promotion de nouveaux services utilisant les technologies de la communication et de l’information (vélo en libre service, voiture partagée,…)...

Les exploitants ou opérateurs de transport public sont des sociétés publiques, privées ou d’économie mixte (SAEM) au capital public (au moins 50%) et privé. Leurs actions se situent dans des domaines quasi équivalents à ceux des autorités organisatrices de transport, à savoir, l’information multimodale, la billettique, l’exploitation (SAEIV, systèmes d’aide à l’exploitation et à l’information voyageur) et la promotion de nouveaux services utilisant les technologies de la communication et de l’information (vélo en libre service, voiture partagée,…) Les exploitants se sont donc toujours beaucoup impliqués dans le domaine des STI.

Cette forte implication, outre la motivation d’offrir un service optimal aux voyageurs, découle de la Loi d’Orientation des Transports Intérieurs (LOTI) du 30 décembre 1982, qui est la loi fondamentale d’organisation des services publics de transport. Elle a affirmé un droit au transport devant permettre de se déplacer "dans des conditions raisonnables d’accès, de qualité et de prix ainsi que de coûts pour la collectivité". La LOTI a également clarifié les relations entre autorités organisatrices et opérateurs (lorsque la collectivité y a recours) en imposant la passation d’un contrat entre les deux parties. En cas de délégation en référence à la loi dite "Sapin" de 1993 (90% des cas), l’exploitant prend en charge le risque industriel sur les coûts et tout ou partie des risques commerciaux sur la fréquentation des services, sur les objectifs de recettes, sur la qualité de service (systèmes de bonus/malus) et/ou sur les investissements (achat d’autobus, logiciels d’exploitation des services). Les exploitants de transport public sont gestionnaires de l’infrastructure pour les services de type métro. Pour les services de surface de type bus par exemple, le gestionnaire de l’infrastructure est l’exploitant routier. Les exploitants de transport public peuvent être néanmoins gestionnaires sur certains sites propres.

Il existe un syndicat professionnel regroupant une forte majorité des entreprises de transport public urbain de voyageurs en France ainsi que six entreprises de transport ferroviaire : l’Union des Transports Publics et Ferroviaires (UTP – www.utp.fr). La RATP et la SNCF en sont adhérentes.

Les exploitants de transport public sont aussi acteurs ou partenaires de la recherche : en particulier, les 3 grands groupes principaux, à savoir KEOLIS, TRANSDEV et VEOLIA Transport offrent des sites d’expérimentation et une capacité à l’évaluation.