English version

La mobilité intelligente, les enjeux et les défis à relever

  • Les STI révolutionnent nos déplacements

Fruits de l’essor rapide des technologies de l’information, de la communication et de la géo-localisation, les systèmes et services de transport intelligents (STI ou, en anglais, ITS pour Intelligent Transport Systems) nous permettent de connaître en temps réel notre environnement et d’interagir avec lui. L’« intelligence » du numérique rend la mobilité elle-même « intelligente » : celle-ci devient plus efficace, plus sûre, plus économe et plus écologique. Les STI favorisent au quotidien la qualité de service et de confort pour l’usager, la sûreté, une meilleure coordination pour la gestion de la circulation ainsi qu’une rationalisation de l’utilisation des réseaux. Ils facilitent le report vers des moyens de transport plus économes en temps, en coût ou en énergie.

  • La France, acteur majeur dans le domaine de la mobilité intelligente

S’appuyant sur un tissu d’entreprises qualifiées et reconnues, ce secteur représente déjà un marché annuel de 4,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 45 000 emplois directs dans le secteur privé et plus de 1 000 entreprises. À l’échelle mondiale, la mobilité intelligente connaît un développement rapide et généralisé. Cela est dû à la fois à la maturité des technologies sous-jacentes, telles que l’internet mobile, ainsi qu’à la portée environnementale de la mobilité intelligente qui vient répondre à des préoccupations pressantes tout en respectant des contraintes budgétaires qui touchent le public comme le privé. L’un des champs les plus emblématiques est celui de la ville intelligente, sur lequel se positionnent des acteurs de premier plan dans le monde et qui favorise l’apparition de nouvelles entreprises numériques.

  • Un écosytème de la mobilité intelligente complexe et riche de ses complémentarités

La mobilité intelligente a deux spécificités qui expliquent toute sa complexité et toute sa richesse. D’abord, elle regroupe des acteurs de secteurs très différents : les transports (de personnes ou de biens), le numérique (technologies de communication), l’industrie (constructeurs, équipementiers), l’énergie ou encore l’environnement. Qui dit acteurs différents, dit approches différentes. Selon les acteurs et les secteurs d’activité, on pourra, par exemple, penser la mobilité comme service, comme véhicule, ou comme infrastructure. Le développement de la mobilité intelligente en France nécessite une coopération renforcée entre l’ensemble des acteurs.

  • L’initiative Mobilité 3.0

Afin de faire des propositions pour structurer et renforcer l’offre française de mobilité intelligente, l’association ATEC ITS France, rassemblant plus d’une centaine de membres du secteur, a animé pendant 6 mois un travail basé sur un processus large de concertation. Cette démarche a abouti à la rédaction d’un livre vert, "Mobilité 3.0 - Ensemble pour la mobilité intelligente", remis au secrétaire d’Etat chargé des Transports lors du congrès mondial des ITS à Bordeaux le 5 octobre 2015.