English version

Galerie

  • Station météo et capteur de hauteur d'eau (Projet SARI)

Systèmes de surveillance et d’alerte

Les systèmes de surveillance et d’alerte sont des dispositifs généralement installés en bord de voie et qui ont pour principal objectif :

  • pour les systèmes de surveillance, de délivrer des informations aux gestionnaires de voirie sur les conditions locales pouvant affecter l’état de la route en raison de conditions météorologiques dégradées, d’évènements récurrents ou fortuits susceptibles d’affecter les déplacements et la sécurité des usagers ;
  • pour les systèmes d’alerte, de fournir aux usagers de la route une information circonstanciée relative à une dégradation, un événement temporaire pouvant entraîner un risque pour l’activité de conduite. Les systèmes d’alerte viennent généralement compléter des dispositifs existant de signalisation routière.

Dans les systèmes de surveillance, il faut distinguer ceux qui concernent plutôt les conditions d’état de la route indépendamment des conditions de circulation. Les dispositifs destinés à la gestion des situations météorologiques dégradées appartiennent à cette famille : stations de météorologie routière utilisées en situation de gestion des situations hivernales et les dispositifs de mesure de visibilité réduite par temps de brouillard. Il y a aussi les dispositifs caractérisant localement la dégradation de l’adhérence de la routes tels que la mesure de la hauteur d’eau par exemple. Les autres systèmes de surveillance concernent des événements liés au trafic et à la sécurité des usagers. La détection automatique d’incidents (DAI) constitue une application essentielle pour les gestionnaires en particulier sur les autoroutes et les voies rapides urbaines. Certains dispositifs de contrôle d’accès peuvent aussi concourir à la sécurité routière en détectant des intrusions de véhicules sur des routes ou des ouvrages non autorisés afin de pouvoir estimer les risques en temps réel.

Les systèmes d’alerte sont des dispositifs destinés à délivrer aux usagers une information de sécurité routière soit en relation directe avec le comportement de conduite (vitesse inadaptée, …), soit en relation avec un événement avéré (incident ou accident) soit concernant une information descriptive de conditions de circulation dégradées. Les médias associés à ces systèmes d’alerte peuvent être un renforcement de la signalisation existante, des PMV ou un affichage spécifique propre au système d’alerte. Ces dispositifs peuvent appartenir à l’une de ces familles ou bien combiner plusieurs approches selon les principes d’activation et le média proposé. A titre d’exemples non exhaustifs, on peut citer les systèmes suivants : avec les comportements de conduite, on peut citer :

  • les rappels vitesse, qui délivrent une information de rappel de la prescription de la vitesse lorsque les usagers circulent avec une vitesse excessive ;
  • les alertes vitesses qui délivrent un message d’avertissement en cas de dépassement de la vitesse réglementaire (radars à vocation pédagogique, vitesse moyenne et distance inter véhiculaire sur A10) ;
  • les signalisations dynamiques asservies aux événements ponctuels tels que les fermetures de passages à niveau, la protection des arrêts de car ou la protection de traversées piétons.

Dans le cas ou les messages d’alerte sont délivrés par des PMV, l’élaboration des messages d’information devra respecter les recommandations existantes.