English version
 

Galerie


Biseaux de rabattement

Les BRA (biseaux de rabattement automatique) et plots intelligents

Lorsqu’un accident ou une panne se produit sur la voie de gauche, il y a un grand danger d’accident secondaire ; c’est également vrai, mais à un moindre degré, sur la bande d’arrêt d’urgence.

Pour remédier à cela, des systèmes de biseaux de rabattement automatique ont été installés sur certaines sections de voies rapides : ils se déploient sur ordre du P.C. de régulation du trafic, dès que l’incident ou l’accident a été détecté par le système de détection automatique d’incidents, pour protéger le véhicule accidenté et ses occupants.

Ces biseaux sont de plus équipés d’une signalisation bien visible, pour ne pas être un danger pour les autres automobilistes ; ils constituent en fait des barrières de protection permettant aux véhicules en difficulté d’attendre les secours le long des glissières, soit celles situées à gauche (terre-plein central), soit celles situées à droite (bande d’arrêt d’urgence, ou éventuellement voie de droite). Ils assurent aussi une plus grande protection des personnels d’intervention.

Même s’ils posent quelques problèmes de maintenance, les biseaux de rabattement automatiques sont utilisés sur certains réseaux autoroutiers non concédés (Paris, Lyon, etc.), ainsi que sur plusieurs réseaux concédés (ESCOTA, notamment).

Par ailleurs, des plots variables peuvent également être utilisés : il s’agit de plots télécommandés, situés normalement dans le sol ; ils peuvent en sortir pour séparer deux courants de circulation, ou fermer une voie de télépéage en panne, ou encore pour toute autre utilisation de cette nature.

Pages associées

Gestion du trafic routier


Gestion des équipements en tunnel


STI en France


Exploitants de transports publics et gestionnaires d’infrastructure


Outils & méthodes