English version
 

Galerie

  • Principe du crowdsourcing

Crowdsourcing : enjeux dans le domaine des transports

Le terme crowdsourcing est un néologisme calqué sémantiquement sur l’outsourcing (externalisation). La traduction littérale de crowdsourcing est « approvisionnement par la foule » mais on peut également le traduire par « externalisation à grande échelle ». Ce terme a été proposé pour la première fois dans le Wired magazine en 2006.

Il s’agit, pour une structure publique ou privée, de s’appuyer sur la diffusion croissante d’internet et des outils informatiques pour profiter du talent et des ressources de la population. Le schéma suivant ou ci-contre explique le principe de fonctionnement du crowdsourcing.

Jeff Howe, l’un des rédacteurs du Wired magazine, définit la notion de crowdsourcing comme « le fait de prendre un travail habituellement réalisé par un agent désigné (généralement un employé) et de l’externaliser à un groupe important de personnes sous la forme d’un appel ouvert à contribution ».

L’un des exemples les plus connus de crowdsourcing est l’encyclopédie Wikipédia. Mais, il existe également des applications en matière de transports et de mobilité.

La massification de l’internet mobile (connexion internet via un téléphone portable) fait de chaque individu un capteur d’informations potentiel. Ainsi, de nombreuses applications de gestion du trafic utilisent les données issues de systèmes de navigation ou de téléphones intelligents (smartphones) équipés de GPS ou de GNSS pour fournir une information en temps réel. Par exemple, à Stockholm, IBM expérimente un système de gestion du trafic qui s’appuie sur les données issues des téléphones portables des conducteurs pour calculer le temps de parcours en ville.

Dans ces exemples, les usagers ne contribuent pas sciemment au système d’information des fournisseurs de contenu, mais automatiquement et « à leur insu ». Pour éviter le suivi individuel nominatif, les données collectées par les fournisseurs sont anonymées.

D’autres expériences voient naître des applications d’information en temps réel où les usagers s’auto-organisent pour recueillir et diffuser des informations sur le trafic. C’est le cas des usagers de la ligne 13 du métro parisien qui se sont organisés pour fournir une information en temps réel continue sur le site internet Twitter.

Source : http://www.itsbretagne.net/noteseta...