English version

Liens externes

Site du pôle SCS


Solutions communicantes sécurisées (Provence-Alpes-Côte d’Azur)

Le pôle mondial Solution Communicantes Sécurisées a été créé au sein de la région PACA qui possèdait toutes les briques technologiques pour rapprocher les mondes de l’informatique, des télécoms multimédia et de la microélectronique ainsi que des différents marchés et métiers.

Porteur du projet

ST MICROELECTRONICS

Acteurs impliqués

Entreprises :
ST Microelectronics, Philips, Atmel, Gemplus, ASK, Hewlett-Packard, IBM, Cybernetix, SAP, Atos Origin, France Telecom, Alcatel (effectif total concerné : 3000 personnes)

Laboratoires :
CMP, L2MP, TECSEN, Eurecom, CRMCN, INRIA, LEAT, LSIS, LATP,GET

Instituts/Écoles
6 universités (dont l’Université de Nice Sophia-Antipolis et ses laboratoires : LEAT (Laboratoire d’Electronique, Antennes & Télécommunications), I3S (Laboratoire Informatique, Signaux et Systèmes de Sophia Antipolis) et Laboratoire Géosciences Azur via le GIS CURARE), 13 écoles d’ingénieurs (environ 3000 étudiants sur les thématiques du pôle TIC dont 650 ingénieurs/an)

Secteur/Filière/Thème

TIC, Microtechnologies, Nanotechnologies.

Thématiques principales

* Traçabilité * Connectivité * Mobilité * Identité

Contexte de la création

Le marché mondial des SCS représente plus de 200 milliards d’euros en 2005 et plus de 300 milliards d’euros à l’horizon 2008. En PACA, 41 000 personnes travaillent dans les Technologies de l’information et de la communication, 25 groupes d’envergure mondiale ayant un effectif de R&D de 6500 personnes y sont installés. Le tissu industriel de PME/PMI est également important. Au total, ces entreprises représentent 40% de la production nationale de semi-conducteurs.

En fédérant dans une même communauté orientée vers les communications sécurisées des centres de R&D privés et publics, des grandes entreprises et des PME du monde des Technologies de l’Information et de la Communication, le pôle veut se positionner comme un ensemble d’envergure mondiale, capable de constituer le fer de lance de l’emploi en région PACA et de faire passer ses effectifs directs de 41000 en 2005, à plus de 65000 en 2015.

Au niveau de l’emploi, l’enjeu est de 85 000 à 100 000 emplois, considérant le fort niveau d’emplois induits dans les secteurs d’activités à forte vocation technologique.

Ambition et stratégie

A partir d’un positionnement déjà ancien sur les puces électroniques (carte à puce, téléphonie…) le pôle SCS se structure aujourd’hui autour de la consolidation des marchés sur lesquels il est déjà un acteur incontournable au niveau mondial (carte à puce, étiquette électronique/RFID, services d’information et de communication [sous-systèmes pour télécommunications mobiles, systèmes de management de la relation client et de transaction, satellites de télécommunications]) et du développement de nouveaux produits tout au long de la chaîne de valeur, en réduisant le temps d’accès au marché (time to market) et en améliorant la productivité de la R&D.

Le pôle se veut aussi un acteur important dans le développement de nouveaux marchés dans les secteurs du tourisme, de la santé, de la gestion de l’environnement, de l’identité numérique, de la traçabilité, de la logistique…