English version

Liens externes

Site du pôle SYSTEMATIC


System@tic (Ile-de-France)

Le Pôle Systematic, pôle de compétitivité mondial, a pour finalité de faire de l’Ile-de-France l’un des quelques territoires visibles au niveau mondial sur le thème de la conception, de la réalisation et de la maîtrise des systèmes complexes.
Les systèmes complexes associent des fonctions de capteurs et de traitement de l’information, de communication, de prises de décision, d’action sur l’environnement physique. L’organisation et le fonctionnement de notre société (commerce, finance, santé, sécurité, énergie, transports, environnement, défense, etc.) reposent sur un ensemble de « systèmes complexes » de pilotage, de supervision, de régulation et de contrôle.

Porteur du projet

THALES

Acteurs impliqués

Entreprises :
Grands groupes : Alcatel, Altis, Bull, Cegelec, CS Communication et Systèmes, Dassault Aviation, Dassault Systems, EADS, EDF, France Telecom, Motorola, RATP, Renault, Sagem, SNCF, Thales, Valeo...
Plus de 30 PME-PMI franciliennes directement impliquées dans les projets de recherche coopératifs recherche-industrie : A principia, Adise SAS, Aevix, Amesim, Atos Origin Intégration, Axalto, Bertin Technologies, Bureau Veritas Consulting, CAPS Entreprise, CGG, CIMPA, Comsis, Cril Telecom Software SA, Delphi, Draka Conteq France, Esy Group, Euraltech, Grid X PERT, Haption, Hutchinson, Ilog, Intercontrole, Kylia, M2M, MBDA France, N2nsoft, Newphenix, Omnic, Picogiga SAS, Pyramis, Resonate, Samtech, Sodern, Softeam, Spee labs, Trialog, Trusted Logic, UMS, Vecsys, Virtools, Visteon ...
Unités de recherche et de formation :
CEA, CNES, CNRS, Ecole Centrale Paris, Ecole Nationale Supérieure de Cachan, Ecole Polytechnique, Groupe des Écoles de Télécommunications, Groupe HEC, INRIA, Institut d’Optique, INT, ONERA, PRES Ile-de-France Sud, Supélec, Université de Cergy-Pontoise, Université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines, Université Paris 6, Université Paris 7, Université Paris-Sud 11, DIGITEO (PCRI/Numatec) ...

Secteur/Filière/Thème

TIC / Logiciels

Thématiques principales

  • embarqués
  • Infrastructures distribuées
  • Interface homme système
  • Logiciels
  • Electronique
  • Optique

Contexte de la création

Les systèmes complexes associent des fonctions de capteurs et de traitement de l’information, de communication, de prises de décision, d’action sur l’environnement physique. L’organisation et le fonctionnement de notre société (commerce, finance, santé, sécurité, énergie, transports, environnement, défense, etc.) reposent sur un ensemble de « systèmes complexes » de pilotage, de supervision, de régulation et de contrôle.

Le pôle System@Tic recouvre la construction, l’observation, l’analyse, le contrôle d’ensembles interconnectés d’éléments plus simples (téléphone, automobiles, carte à puce ...) ou de « systèmes » artificiels (systèmes de transports terrestres ou aériens, systèmes de réservation, réseaux de distribution, dossier médical personnalisé), le tout dans un environnement à dominante numérique. En ce sens, l’Ouest de l’Ile-de-France regroupe un nombre important de centres de formation et d’organismes de recherche impliqués sur le thème des systèmes complexes, dont le logiciel constitue la technologie la plus fédératrice. Cela explique que les acteurs concernés aient décidé de lancer la création d’un Pôle de compétitivité « System@tic Paris région ».

La région Ile-de-France est le leader national incontesté dans le domaine des logiciels et des systèmes complexes et figure parmi les premières régions sur la scène mondiale. Dans les secteurs d’activité impliquant de façon croissante des systèmes complexes à logiciel prépondérant (automobile et transports, télécommunications, sécurité, énergie outils numériques), l’Ile-de-France accueille également des équipementiers, des intégrateurs et fabricants de systèmes.

Les thématiques du pôle concernent 320 000 salariés (hors R&D publique) en Ile-de-France. Les projets R&D inscrits dans le pôle sont fortement consommateurs de main d’oeuvre très qualifiée, et représentent un potentiel d’environ 3 000 chercheurs / an. Effets indirects : par effet de levier, il est estimé qu’environ 6 à 7 000 personnes / an supplémentaires pourraient être employées en R&D. Diffusion des technologies vers les PME-PMI du secteur : 800 entreprises concernées directement, représentant environ 50 000 emplois directs.

Ambition et stratégie

Le pôle a pour ambition de devenir la référence dans le domaine des solutions industrielles permettant de répondre aux enjeux de conception, de gestion et de maintenance des systèmes d’information complexes. A cette fin, le pôle s’appuie sur des technologies pour la conception et le développement de systèmes complexes, des technologies génériques et diffusantes du logiciel et des technologies matérielles de l’électronique et de l’optoélectronique.

Le pôle vise quatre thématiques "marchés" fortement impactées par les thématiques technologiques : l’automobile et le transport, la sécurité et la défense, l’ingénierie de conception et les télécommunications. Dans ces secteurs, la part de l’électronique et surtout du logiciel ne cesse de croître : à titre d’exemple, la part du logiciel dans le coût d’une automobile, qui était de 4% en 2000, devrait atteindre 15% en 2010. Ces secteurs représentent pour le seul segment des logiciels et systèmes complexes des marchés mondiaux de l’ordre de 300 milliards d’Euros. Plus d’une dizaine de projets coopératifs recherche-industrie sont déjà recensés pour l’ensemble des thématiques.