English version

Liens externes

Site du pôle TES


Transactions électroniques sécurisées (Basse-Normandie)

La Basse-Normandie est considérée comme l’un des berceaux des Transactions Électroniques Sécurisées dans la mesure où beaucoup d’applications, aujourd’hui largement diffusées dans la population, sont directement issues des travaux de recherche technologiques menés à Caen depuis le début des années 80.
Le pôle TES est un pôle de compétitivité national.

Les Transactions Electroniques Sécurisées, sont constituées de l’ensemble des techniques électroniques, informatiques et télématiques permettant d’effectuer des échanges d’informations, sûrs et en confiance, dans des domaines d’applications très variés.

L’évolution des usages, « l’électronisation » de certaines pratiques de la vie quotidienne et l’internationalisation des normes et législations, sont autant de facteurs qui influent fortement sur le secteur des Transactions Electroniques Sécurisées.

Porteurs du projet

Philips Semiconducteurs, France Télécom division R&D, CEV Group, ENSICAEN, Centre des Technologies Nouvelles, Synergia

Acteurs impliqués

Entreprises : _Les grands groupes : Axalto, Bull, Caisse d’Epargne, Carrefour, France Telecom division recherche et développement, Groupement des cartes bancaires, Oberthur CS, Philips Semiconducteurs, Sagem SA, Sopra Group, Thales ...

Les PME-PMI : _ADCIS, Alios-Card, Altitude telecom, Analyse et Synthèse, BIZ-n-cash, Cadimes, CEV group, Channel.biz, Com2gether, Constructivecard-Technologies, CPI, DATEM , Digital airways, Digit-concept, Ehoui, Elvia-pcb, Expert Eyes, Fime, Gage Interactive, Galitt Group, IN COM, Ingelis, Integri, Jware Technologies, Klubgraphik, L’Informatique Communicante (LIC), Logipix, Mercury Technologies, Micropross, Nomotech, Pyral, Scénarii, Seropa, Soft Vending Technologies, TBS-Internet, TNI – Valiosys, Trans-Z, Twisto…

Unités de recherche et de formation :
Centre de recherche de droit privé de Caen (CRDP), Université Caen Basse-Normandie, Echangeur Basse-Normandie, Eestel, ENSICAEN, Ephi Formation, GREYC, ICEP CFA, Institut supérieur de l’Internet, IUP Banque Assurance, Université de Caen Basse-Normandie...

Organismes publics et professionnels :
ADIT, ADRIA Normandie, Caen-la-mer, CCASL (Communauté de Communes de l’agglomération Saint-Loise), CCI de Caen , CESR-Basse-Normandie, Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat de Basse-Normandie, Club des partenaires ENSICAEN, Centre des Technologies Nouvelles, Conseil Régional de Basse-Normandie, CRCI Basse-Normandie, Fédération Bancaire Française –Union Régionale de Basse-Normandie, Normandie Aménagement, Normandie Aménagement, Normandie Développement, RDT Basse-Normandie, Saint Lô Développement, SGAR Basse-Normandie, Synergia...

Secteur/Filière/Thème

TIC/Microtechnologies/Nanotechnologies

Principales thématiques

  • Le e-citoyen (la santé, le tourisme, le transport, la ville,...)
  • Les services sans-contact (paiement, billettique, ...)
  • L’administration électronique

Contexte de la création

Les transactions électroniques sécurisées, un enjeu fondamental et stratégique pour les 10 prochaines années. Les transactions électroniques sécurisées (TES) se définissent comme l’ensemble des techniques électroniques, informatiques et télématiques permettant d’effectuer des échanges d’informations, sûrs et en confiance, dans des domaines d’applications comme :

  • le paiement : la carte bancaire et le porte-monnaie électronique, les paiements en ligne, la billettique, la carte de fidélité ;
  • l’identification et l’authentification : la carte d’identité et le passeport électronique, l’accès, la signature électronique ;
  • la santé et la vie quotidienne : la carte Sesam-Vitale, la e-administration, les cartes de vie quotidienne ;
  • les télécommunications : la télécarte, la carte SIM (Suscriber Identity Module).

Les usages divers de la carte à puce, inventée en France dans les années quatre-vingt, l’explosion du téléphone portable qui sert déjà depuis la mi-2004 de terminal de paiement en Corée ou encore les projets d’e-administration, avec le développement du passeport numérique aux Etats-Unis et de la carte d’identité électronique au Pakistan, font de ce secteur un marché en forte croissance (environ +15% par an) et aux perspectives considérables.

Les TES constituent donc un véritable marché de masse qui touchent tant le grand public que les industriels avec, entre autres, plus de 9 milliards de cartes à puce en circulation dans le monde.

La maîtrise de ces technologies est par ailleurs indispensable pour peser sur les échanges d’information et les flux financiers mondiaux et pour intervenir dans la définition des normes techniques à venir, afin de conforter la place de l’industrie française dans le domaine.

Ambition et stratégie

La Basse-Normandie est considérée comme l’un des berceaux des Transactions Électroniques Sécurisées dans la mesure où beaucoup d’applications, aujourd’hui largement diffusées dans la population, sont directement issues des travaux de recherche technologiques menés à Caen depuis le début des années 80.

Evalué à 3 000 milliards d’euros par an, le marché des biens et services basés sur les technologies numériques (en croissance annuelle de 15%) est considéré par l’ensemble des experts comme le moteur de la croissance économique pour les vingt prochaines années.

Le pôle concerne environ 8 000 emplois dont 2 000 chercheurs, 200 enseignants pour un chiffre d’affaires de près de 1 milliard d’euros.

Alliant projets phares, projets structurants et projets industriels, le pôle souhaite poursuivre et amplifier les dynamiques collaboratives enclenchées depuis 25 ans entre les divers acteurs de la filière présents en Basse-Normandie. Il compte s’imposer de la sorte comme une référence mondiale sur le marché des transactions électroniques sécurisées, sur lequel les Etats-Unis interviennent de façon très active, et imposent nombre des nouvelles normes technologiques.

Par ailleurs, les innovations en matière de sécurisation des transactions ne pouvant être commercialisées qu’après expérimentation en vraie grandeur, le pôle souhaite transformer le territoire bas-normand en laboratoire des usages et ainsi ancrer encore davantage le secteur des transactions électroniques dans le territoire régional.

Pages associées

Entreprises - Industriels