English version

InteroSTeP - Interopérabilité et services de transport personnalisés

L’Université de Lille1, l’Université du littoral et de la Côte d’Opale et le Centre d’études techniques de l’équipement (CETE) Nord-Picardie mènent actuellement une recherche sur l’interopérabilité (Intero) des services de transports personnalisés (SteP) dans le cadre du PREDIT. Cette recherche a pour objectif d’évaluer l’apport potentiel en matière de mobilité d’un ensemble de services proposant une personnalisation des déplacements. Ces STP sont principalement l’autopartage, le covoiturage, le vélo-partage et le transport à la demande.

L’Université de Lille1, l’Université du littoral et de la Côte d’Opale et le Centre d’études techniques de l’équipement (CETE) Nord-Picardie mènent actuellement une recherche sur l’interopérabilité (Intero) des services de transports personnalisés (SteP) dans le cadre du PREDIT. Cette recherche a pour objectif d’évaluer l’apport potentiel en matière de mobilité d’un ensemble de services proposant une personnalisation des déplacements. Ces STP sont principalement l’autopartage, le covoiturage, le vélo-partage et le transport à la demande.

La recherche s’attachera à démontrer que ces services à la mobilité en plein essor peuvent s’articuler en complément avec les transports collectif existants pour offrir une alternative globale pertinente à la voiture particulière et à l’autosolisme. Après une première étape consistant à la réalisation d’un état de l’art qui synthétise un grand nombre de données et d’analyses sur ces STP, la recherche se propose d’étudier, sur le périmètre de Lille métropole, les possibilités et les enjeux de mise en interconnexion de ces services entre eux et avec les transports collectifs massifiés.

Pour cela, une quinzaine d’entretiens auprès des professionnels de la mobilité, opérateurs de STP ou autorités organisatrices de transport, ont été réalisés. Les usagers sont également enquêtés, d’abord sous un angle sociologique (32 entretiens semi-directifs), puis plus largement par diffusion d’un e-questionnaire. Les informations récoltées permettent, d’une part, de mieux comprendre les difficultés rencontrées pour mettre en place ces STP et de faire émerger des premières pistes pour les surpasser, d’autre part, de recueillir les besoins et attentes des particuliers vis-à-vis de ces modes.

Les prochaines étapes consistent à analyser plus précisément les possibilités techniques, juridiques et économiques de mise en interopérabilité des STP existants sur Lille métropole. L’un des leviers à prendre en compte pour réussir cette interopérabilité est celui des nouvelles technologies. La recherche mettra en avant la nécessité de s’appuyer sur des TIC et des innovations billettiques qui proposent des solutions de plus en plus nombreuses et performantes, facilitant la préparation du trajet multimodal et le déplacement en lui-même. Le rapport final sera livré et publié mi-2013.

Pages associées

Modes actifs, transports partagés et alternatifs


Programmes de recherche en France : PREDIT