English version

Galerie

  • Carte_deploiement (source Paris Région Lab)
  • Table de jeux interactive (source Paris Région Lab)
  • Box Velos (source Paris Région Lab)
  • Station-OSMOSE (source Paris Région Lab)

Liens externes

  • Présentation du projet OSMOSE

Le mobilier urbain intelligent - L’appel à projets Paris Région Lab / Ville de Paris

L’appel à projets "mobilier urbain intelligent" a été lancé à la fin 2010. La ville de Paris souhaitait, au moment où un certain nombre de marchés arrivaient à terme, avoir une idée de l’offre. En 2011, 50 projets ont été reçus, qui ont abouti à une sélection de 40 projets puis 25 déploiements effectifs.

Cet article est tiré des actes de la journée PREDIM du 16 avril 2014. L’auteur de la présentation est Sabine ROMON, Directrice de l’expérimentation, Paris Région Lab.

Paris Région Lab

Paris Région Lab est une agence d’innovation créée à l’initiative de la Ville de Paris et de la Région Ile-de-France, il conduit deux grandes missions :

  • Animer des incubateurs d’entreprises innovantes. A ce titre, l’Agence accueille et accompagne plus de deux cents start-ups sur sept sites parisiens (www.parisicubateurs.com)
  • Organiser l’expérimentation de solutions innovantes in vivo, in situ, sur le territoire francilien, en favorisant le rapprochement entre les entreprises et les services de la Ville ou de la Région (www.parisregionlab.com), afin de permettre à terme de faire entrer l’innovation dans la commande publique.

Dans le cadre de sa mission d’expérimentation, Paris Région Lab pilote des appels à projet d’expérimentation, qui permet à des entreprises de tester leurs solutions in vivo in situ pendant une durée limitée.

L’appel à projets « Mobilier Urbain Intelligent »

Cet appel à projet d’expérimentation a été lancé à la fin 2010. La ville de Paris souhaitait, au moment où un certain nombre de marchés arrivaient à terme, avoir une idée de l’offre. En 2011, 50 projets ont été reçus. Un comité d’audition technique a été réuni et 40 projets ont été sélectionnés. Sur les 40 projets sélectionnés, 25 ont été déployés. Les autres ne l’ont pas été pour plusieurs raisons : certains projets se situaient trop en amont avec des questions de financement qui n’ont pas pu être résolues ou avec des questions techniques qui n’ont pas pu être débloquées.

La ville de Paris avait la volonté de déployer cette expérimentation sur tout son territoire. De fait, les projets se sont déployés dans un grand nombre d’arrondissements. L’expérimentation était temporaire : 3 mois pour les plus courts, généralement un an ; certains seront restés deux ans, ayant proposé un deuxième prototype à l’issue de la première année d’expérimentation.

Les types de projets

Sur les entreprises qui ont été sélectionnées figurent quelques grands comptes, dont JC Decaux et Orange, un certain nombre de PME, des start-up, des cabinets d’architectes et de designers.

Parmi ces projets, il y a eu un certain nombre d’écrans tactiles ou non pour informer ou orienter les usagers de la ville au sens large, de nouveaux fauteuils, soit dans des matériaux originaux soit avec une vocation communicante.

Également, un box pour garer les vélos, une borne de recharge de voitures électriques, une terrasse mobile, une table de jeux interactive .... Un prototype d’abri voyageur - le Concept Abribus - proposé par JC Decaux a été déployé place de la Bastille, en lien avec les questions de mobilité et d’usage de la ville.

Enfin, concomitamment à cet appel à projets, la RATP a déployé, devant la gare de Lyon, une station de bus expérimentale : Osmose. Il s’agit d’un projet développé dans le cadre du projet européen EBSF – European Bus for the Future. Cette station, conçue pour rassembler et expérimenter un certain nombre d’innovations, orientées vers le transport ou à vocation urbaine, a accueilli plusieurs projets sélectionnés dans le cadre de MUI (vélos électrique...).

Suite à cette première année d’expérimentation, la RATP a souhaité approfondir la réflexion lançant un appel à projets dédié aux services et produits innovants dans les espaces de transport de surface, qui devraient être testés en 2014, afin de faire émerger des services et des produits novateurs pouvant changer la façon de vivre les espaces de transport.