English version

Capteurs embarqués

Les communautés d’usagers

Produire des informations sur le trafic à partir des communautés d’usagers d’un service d’information trafic consiste à utiliser l’usager lui-même comme source d’information trafic. Le terme anglais pour ce principe de fonctionnement est « crowdsourcing » littéralement « approvisionnement par la foule ». Il existe déjà en France et à l’étranger des offres se basant sur ce procédé pour fournir de l’information trafic. A noter que dans le cadre du respect de la vie privée des usagers, les données fournies par ces derniers se doivent d’être anonymisées.

Les satellites et véhicules traceurs

Les véhicules traceurs sont des véhicules instrumentés stockant et/ou transférant à un opérateur des données de trafic. L’instrumentation peut être légère, un simple GPS, un Smartphone ou encore un système de navigation peut suffire lorsque les données de vitesse et de positionnement suffisent à élaborer l’information souhaitée. L’instrumentation peut être plus complexe lorsque l’on souhaite recueillir des informations sur le comportement de l’usager, les paramètres cinématiques du véhicule, les émissions de gaz polluants ou encore les conditions extérieures de circulation. Pour acquérir des informations sur le trafic à partir des véhicules traceurs (VT) il faut interpréter la position, la vitesse, et le sens de déplacement de ces véhicules. Cette méthode de recueil de données trafic est appelée « Floating Car Data » (données flottantes automobiles) (FCD). L’opération réalisée s’appelle le map-matching. Elle peut être effectuée par le système de navigation, par le système de recueil de données disposant d’une carte interne, par le poste central d’exploitation ou encore lors du dépouillement des données. A partir des données de position horodatées, il est possible de calculer des temps de parcours individuels sur des itinéraires empruntés par les véhicules traceurs. A partir des données vitesse, il est possible d’établir des profils de vitesse, de calculer des vitesses moyennes de parcours et d’autres indicateurs tels que le V85.Or depuis peu, un nouveau type de données FCD est apparu : les xFCD pour « Extended Floating Car Data ». Ces données apportent, grâce à l’utilisation des capacités des véhicules intelligents, des nouvelles informations sur la météo, l’état de la route, la pollution et sur le comportement du véhicule (accélération, freinage, etc..) ainsi que le comportement du véhicule par rapport au conducteur. Il est même possible de détecter des congestions routières à partir de ces données.

Les données des téléphones mobiles (ou FMD - Floating Mobile Data)

Le Floating Mobile Data ou plus exactement les données FMD, sont des données issues des réseaux des opérateurs de téléphonie mobile et permettant de recueillir des informations utiles pour la connaissance et la gestion du trafic comme par exemple le localisation, la vitesse et le sens de déplacement. Après exploitation, des données FMD peuvent donner des informations sur la localisation, le sens de déplacement du véhicule traceur, les temps de parcours. Chaque opérateur a sa façon de recueillir des données FMD dont le recueil par événements de handover (positions, sens de déplacement).